Message du 15 septembre 1984

Bien chers frères,

Montrez-vous confiants dans les plans du Ciel et rendez grâce à Dieu des bienfaits qu’Il vous donne. Placez-vous chaque jour sous Sa protection et sachez ne jamais rien exiger mais avoir confiance. Le Seigneur apaise les douleurs, résout les problèmes et éclaire les zones d’ombre qui parsèment votre vie…

Combien de fois nous vous avons parlé du pardon, qui est le thème des Lectures de ce soir (Si 27, 30 – 28, 7 ; Ps 102 ; Mt 18, 21-35) ! C’est en considérant l’Amour Incommensurable qu’a montré Dieu envers les hommes en envoyant Son Fils sur la terre que vous parviendrez à comprendre combien, à travers le grand Mystère de la Rédemption, les péchés des hommes sont pardonnés par les mérites de Jésus-Christ.

L’Amour a dépassé la Loi : alors que les hommes suivaient le cercle infernal de la vie matérielle sur la terre en subissant les conséquences de leurs péchés, en adorant de faux dieux et des idoles, Jésus-Christ est venu racheter, par Son Sang, les péchés d’une humanité perdue dans les ténèbres. Si Sa tâche a été grande sur cette terre, elle l’est encore dans les Cieux où, s’étant offert une fois pour toutes pour le salut de l’humanité, Il continue de souffrir dans la Gloire du Père pour les péchés et les profanations, les blasphèmes et les sacrilèges, l’indifférence, la haine et le manque d’amour, la violence et la dégradation des âmes. Pourtant, n’a-t-Il pas vaincu la Mort ? N’a-t-Il pas brisé le cycle infernal pour ouvrir à tous les hommes la Porte du Ciel ?

Songez, frères, au rôle de Jésus dans Son Ciel de Gloire : c’est un Jésus à multiples facettes. Comme un diamant reflétant la lumière, Il ne fait qu’Un avec le Père et rayonne d’un éclat resplendissant. Il est le Dieu des Vivants de votre monde et du Nôtre. Il est le Chemin, la Vie, la Source d’Eau Pure, la Vérité, l’Amour. Il est le Dieu de la Joie, qui guide Ses Fils aimants et fidèles vers Son Ciel d’ineffables richesses spirituelles. Il est Celui qui a donné l’Exemple et qui prévient l’erreur et les chemins non fiables. Laissez-vous conduire par Son Esprit et faites-Lui confiance. Dieu de Gloire et de Joie, Il est aussi Dieu de Douleurs : par Son Corps et Son Sang offerts au Père, Il a établi entre le Père et les hommes une Alliance Vivante et Sainte qui se perpétue de génération en génération. Alliance Mystique, elle est sans cesse renouvelée à travers les pensées, les paroles et les actions des hommes dont les mérites offerts à Dieu viennent s’unir à ceux de Jésus-Christ, et dont les péchés feront souffrir Son Cœur-Amour jusqu’à ce que retentisse la Dernière Trompette. À travers Ses prêtres, Jésus pardonne à ceux qui se repentent sincèrement, et tel qui vient de commettre la plus terrible des abominations peut, s’il s’humilie, regrette, et prend la résolution de ne plus recommencer, être lavé des traces du Mal qui l’a habité. Soyez humbles, frères, et voyez combien Dieu est Amour ! Sur l’autel, pendant la Sainte Messe, notre Jésus revient s’offrir à vous en Nourriture Spirituelle pour votre âme, un Jésus de Grâce et de Miséricorde qui désire que vous restiez Ses plus fidèles amis, Ses plus fidèles serviteurs.

Offrez, pendant la Messe, vos richesses à Celui qui vous les a données : apportez-Lui les fruits de la moisson et tâchez de les offrir en abondance ; mais pensez aussi à déposer au pied de la Croix vos imperfections, afin que le Seigneur vous aide à les accepter avec humilité puisque vous ne pouvez revenir sur le passé, à les regretter puisqu’elles blessent Son Cœur-Amour, et à les combattre vigoureusement avec l’aide de Son Esprit Saint et de toute la Cour Céleste.

Vous n’attribuez pas à la Sainte Messe l’importance qu’elle revêt sur le plan spirituel. Si vous pouviez voir, avec les yeux de l’esprit, le Christ descendre en personne sur vos autels et, comme par une osmose spirituelle, imprégner l’hostie, si vous voyiez les anges, vêtus de blanc, penchés respectueusement sur le Calice, si vous entendiez le Père du haut du Ciel tonner comme au jour du Baptême : « Celui-ci est Mon Fils Bien-Aimé » (Mt 3, 17), vous seriez tellement surpris, amis ! Et pourtant, que pensez-vous qu’il se passe sur vos autels au moment privilégié de la Consécration ? Ne désacralisez pas la Grande et Bonne Nouvelle de Jésus offert pour vous, qui revient inlassablement, à chacune de vos Messes, renouer cette Alliance Éternelle par laquelle Il vous donne la Vie ! Puissiez-vous aimer le Seigneur et ressentir Sa Présence en votre cœur chaque jour davantage ! Puissiez-vous Le respecter et rester dignes de Son Amour si grand en suivant Son Divin Exemple, qui vous conduira à Lui pour toujours !

+ Vos frères dans l’Espérance