Message du 17 novembre 1984

Bien chers frères,

Vous qui vous préoccupez de messages et d’apparitions diverses – qu’ils proviennent de Notre Seigneur, de Sa Douce Maman, d’anges ou de vivants de notre monde -, avez raison de ne point vous montrer systématiquement réfractaires en rejetant toute manifestation surnaturelle a priori. En effet, malgré les fausses communications issues du psychisme de certains individus, malgré les fausses apparitions issues de fantasmes de l’esprit concrétisés en hallucinations, il y a aujourd’hui de nombreux avertissements donnés par le Ciel qui ne doivent pas être soumis à de telles accusations et rejetés sans appel.

Ne déplorez pas l’extrême prudence de l’Église quant au domaine « surnaturel » : seul le temps donnera raison aux messagers sincères qui œuvrent dans les voies du Seigneur. Les polémiques autour de telles questions ne manquent pas et, afin de mettre un frein à un tel climat d’exaltation, de fanatisme et de guerre religieuse – même entre différents ordres -, la hiérarchie ordonne la modération et la prudence. Chers amis, la vérité triomphe toujours et nous vous demandons, à vous aussi, beaucoup de patience et de tolérance. Considérez l’extrême responsabilité de l’Église en tant qu’institution dans de telles affaires religieuses, où le domaine du Divin fait soudain irruption dans le domaine de l’humain pour le rappeler à l’ordre et lui communiquer des messages.

Mais les fidèles ne possèdent pas la même responsabilité que les autorités religieuses, car ils n’ont aucune décision à prendre. Même si l’exaltation ou la zizanie est apaisée au sein du clergé par des ordres formels venus des autorités ecclésiastiques, les chrétiens ne sont pas écartés des lieux d’apparitions non-reconnues pour autant, et conservent le droit de lire ou d’entendre les messages communiqués. Mais ils doivent toujours rester sur leurs gardes.

Le Seigneur et Sa Douce Maman ainsi que les anges et les âmes messagères s’expriment toujours dans la paix. Ils exhortent à la paix. Ils demandent inlassablement la prière, la soumission à Dieu, la charité, le renoncement et le sacrifice pour le salut et le rachat des âmes pécheresses.

Ces messages ou apparitions peuvent être perçus de différentes manières :

– soit directement, d’une façon quasi matérielle, palpable pour le voyant qui « voit » et « entend » le « messager du Ciel »,

– soit d’une manière plus lointaine, mais l’apparition n’en reste pas moins d’une extrême netteté, ainsi que ses paroles,

– soit d’une façon intuitive, telle une soudaine inspiration : l’image de l’apparition apparaît sur l’écran de l’âme, et les mots résonnent sur le tympan de l’âme au point d’être perçus avec une profonde distinction.

Conscient des Grâces qu’il reçoit ou qu’il a reçues, le messager terrestre oriente alors sa vie vers la Lumière de Dieu, recherchant inlassablement un climat de prière et de foi dans une grande humilité. S’il possède un charisme authentique ou s’il a été témoin d’apparitions authentiques, il ne pourra, en effet, s’attribuer aucune gloire puisqu’il est d’autant plus conscient de sa petitesse qu’il a été en contact avec le Monde Divin…

À votre époque troublée, le Seigneur parle un peu partout dans les cœurs avec Sa Douce Maman et Ses messagers célestes afin de ramener le monde à la raison. Il se voit oublié, bafoué, rejeté, méprisé. Il voit Son Corps et Son Précieux Sang traînés dans la boue de cœurs indignes et de lieux infâmes. Malgré cela, le Grand Amoureux du monde humain continue d’accepter les souffrances et les humiliations par Amour, car Lui qui s’est offert en Sacrifice Intemporel pour toutes les nations n’a pas échoué ! N’écoutez pas les « messages » qui font de Lui un Monarque intransigeant et sans merci, car Il n’a pas sauvé le monde pour en devenir le destructeur ! C’est le péché de l’homme, chers frères, qui peut détruire le monde, et non le Seigneur ! Les auteurs de ces prétendus « messages » projettent seulement d’une manière subconsciente les désirs d’ordre et de justice qu’ils ressentent face à la décadence morale du monde moderne, dans des manifestations qu’ils croient « surnaturelles ». Mais combien ils ont mal compris la Divine Miséricorde de Dieu, eux qui seraient prêts à réformer la société par la force !…

Réveillez-vous, chers frères qui avez la foi, et n’hésitez pas à multiplier les sacrifices et les actes de charité, les prières et les Messes pour tous les hommes qui courent à leur perte ! Que les prêtres exorcistes prennent l’existence de Satan au sérieux ! Il est temps qu’ils accomplissent leur tâche !…

Vous qui aimez Jésus, le Christ, participez par amour pour Lui à la Rédemption du Monde sur les traces de Marie, Sa Bienheureuse Maman, qui a toujours su dire « oui » en acceptant, toute Sa vie, d’être la Servante du Seigneur. Comme le Fils, soyez les témoins du Père et parlez de Dieu autour de vous. Faites connaître les vérités essentielles de l’Évangile, non seulement en paroles mais aussi et surtout en actions.

Que chacun de vos gestes soit charitable. Combattez l’égoïsme et recherchez la perfection. N’oubliez pas que, dans votre siècle, vous ne devez pas vous satisfaire de l’« à-peu-près », qui conduit au désastre du corps et de l’âme. Ne soyez pas des tièdes et agissez, réagissez contre les démons des Ténèbres, qui lancent dans la société une campagne mensongère en faveur des plaisirs mondains et malsains et de la libération à outrance. C’est en restant, frères, les serviteurs du Seigneur que vous posséderez la plus grande des libertés : celle que communique la Grâce. Avec la Grâce, vos yeux spirituels s’ouvriront et vous verrez la Lumière : le mensonge, la tromperie, la mystification seront immédiatement décelés. Vous détecterez le Démon avec la rapidité de l’éclair, et, au lieu de le laisser vous séduire et pénétrer en la demeure de votre corps sous des apparences trompeuses pour y faire ses ravages en vous incitant à la violence, à l’impureté et aux vices de toutes sortes, vous ne lui ouvrirez pas la porte et le sommerez de rester à l’extérieur.

Le Monde Céleste ne veut montrer ni affectation ni pudibonderie : nous cherchons simplement à vous influencer dans le bien et à guider votre âme vers la perfection que demande le Seigneur afin que, lorsque viendra l’heure de l’Ultime Rencontre, vous soyez dignes de comparaître devant le Maître du Royaume.

Chers amis, laissez-vous guider par les effluves spirituels qui émanent des véritables messages célestes. Vous les reconnaîtrez à leur simplicité. Écoutez la Voix du Seigneur et Celle de Marie, celle des anges et des saints. Que le Seigneur vous donne le charisme de discernement, afin que vous Le reconnaissiez là où Il s’exprime vraiment et n’oubliiez jamais que les faux messages – même s’ils ne sont pas dangereux en soi – et le faux esprit conduisent, la plupart du temps, à l’exaltation, à l’hilarité, aux manifestations extérieures outrancières, à la vanité, à la mésentente et à l’orgueil spirituel – même au niveau d’un mouvement tout entier ! Jésus-Christ n’a rien de nouveau à apporter au monde. Il ne peut que vous rappeler l’Évangile, Son Testament Spirituel, dont vous ne saurez jamais épuiser les richesses. Sachez le vivre fidèlement aujourd’hui et dans la simplicité de la foi, la prière et le recueillement et vous rencontrerez vraiment Celui qui s’est livré pour vous. Que la Paix soit avec vous tous.

+ Vos frères dans la Foi