Message du 22 août 1985

Frères,

Lorsque vous êtes dans un groupe, c’est vers les personnes malheureuses, malades, rebutantes, pénibles, que vous devez aller, afin qu’à travers votre amitié et votre exemple, elles prennent conscience des erreurs de leur caractère et le modifient.

Ce n’est pas en les éloignant par souci de tranquillité ou de bien-être que vous leur permettrez de s’améliorer ; au contraire, se sentant mises à l’écart, elles risquent de s’aigrir davantage… Jésus n’est pas venu vous enseigner la séparation et la guerre mais la paix, Sa Paix. Marie vous le rappelle encore sans cesse aujourd’hui. Écoutez-La et soyez les premiers à accueillir ceux qui vous rebutent. Quel mérite avez-vous à aller vers les personnes que vous aimez ou que vous admirez ? Aucun ! Jésus n’est-Il pas venu pour les pécheurs et les faibles, ceux qui blessent Son Cœur et Celui de Sa Mère ? Et à présent, qu’adviendrait-il du monde s’Il ne se souciait plus de vous, frères pécheurs ?… Réfléchissez, et témoignez gentillesse et affection à qui vous rebute, car, Jésus vous l’a dit, tout ce que vous ferez à celui-là, c’est à Lui que vous le ferez (Cf. Mt 25, 40) !

+ Vos frères dans la Paix