Message du 25 novembre 1985

Bien chers frères,

Que les personnes qui possèdent des charismes restent toujours dans l’humilité et au service de l’Église, soumises à Elle. Les charismes authentiques sont, en effet, destinés à l’édification de cette même Église ; ils sont le souffle de l’Esprit qui passe pour guider, apaiser, purifier. Les messages qui transformeraient la Vérité du Message de Jésus ou des Commandements ne sauraient être de Dieu.

Le rôle des messagers terrestres n’est pas de juger mais de recevoir. C’est pour cela que les messages spirituels doivent impérativement être soumis à l’approbation de l’Église, Gardienne de la Tradition, avant d’être confiés au grand public. Les âmes faibles se laissent facilement séduire par le merveilleux et l’Ange des Ténèbres est là qui veille, attentif à la moindre faiblesse, pour détourner de la vraie foi jusqu’aux âmes les plus pieuses.

Frères bien-aimés, le patrimoine de l’Église devrait suffire à votre foi ! Pourquoi vous tourner vers d’autres religions ou vers des sectes pour « enrichir » l’Enseignement de votre Sauveur alors qu’il est déjà complet ? Il vous est demandé de croire et non point d’analyser, de disséquer, d’exiger des preuves, de discuter, d’argumenter. La Révélation est Unique et il n’est pas utile que vous cherchiez plus loin ou ailleurs la vérité. Amour, humilité, simplicité, charité, obéissance, tout est déjà contenu dans ces mots !

Il est très dangereux pour des chrétiens de lire n’importe quel ouvrage traitant de la Vie Surnaturelle. Certains sont écrits par des illuminés qui se prennent pour des saints ou des prophètes chargés d’un « message nouveau » à apporter au monde ; d’autres se compromettent avec les sciences occultes. Soyez très prudents, frères aimés, car le Démon, qui veut détourner les âmes de Dieu, parvient aujourd’hui à les éloigner d’une foi saine en leur faisant miroiter des expériences spirituelles hors du commun, une supériorité sur les autres, une maîtrise de soi à toute épreuve et l’accession à des pouvoirs extraordinaires… Les âmes qui ne possèdent pas de formation solide dans leur foi se laissent souvent piéger et entraîner dans l’erreur.

Croyez, chers frères, que le Démon peut les séduire à travers un attrait pour le « merveilleux ». Quant aux âmes privilégiées ou mystiques, elles doivent toujours soumettre à un directeur spirituel compétent tout ce qui leur est envoyé, et obéir à ce directeur en premier lieu. L’esprit d’obéissance est le premier signe d’authenticité d’une œuvre spirituelle. Qu’elles lisent des vies de saints pour apprendre cette vertu. Les saints ont toujours été, par leur soumission, les serviteurs de l’Église, et leur profonde humilité n’a jamais cherché à attirer l’attention sur leur personne mais à défendre avec acharnement les Vérités de la foi. En effet, celui qui a découvert le Seigneur donne sa vie pour Lui : il est prêt à renoncer à lui-même, à prendre sa croix et à Le suivre. Il se montre toujours charitable et reste dans le silence lorsqu’il est attaqué, il ne montre aucune violence lorsqu’il est agressé. Il lutte seulement contre les fausses valeurs du monde et les fausses croyances qui détournent l’homme de la vraie foi enseignée par l’Église. Il ne condamne pas ses frères sombrés dans l’erreur ou dans l’hérésie mais il prie pour eux. Il fait son possible pour les ramener à une foi authentique dépourvue de superstition et d’erreurs théologiques. Entendons par « erreur théologique » toute interprétation fausse de la Révélation existante ou toute « révélation » nouvelle qui viendrait contredire la précédente ou lui apporter des compléments inutiles susceptibles de semer le trouble dans l’esprit des croyants.

Si les serviteurs du temps passé se sont distingués par leur vie d’amour et d’humilité et leur fidélité absolue à l’Église et au Pape, les serviteurs authentiques de ce temps sont les mêmes : ils rappellent au monde moderne la Volonté de Notre Seigneur de voir Son Église Une et Sainte. Ils ne cherchent aucunement à semer le trouble dans l’Église et à créer des séparations et des schismes. Certains membres du clergé se sont laissés séduire par le monde et prêchent un faux amour ; d’autres, au contraire, compensent cette trahison par un excès de rigorisme qui, lui, détruit le véritable amour. Mais le Chef veille et il saura rétablir l’ordre. L’Église n’est pas le miroir de l’évolution de l’esprit humain ou de la mode. Gardienne de la foi, Réceptacle du Cœur Vivant de Jésus dans le monde, Dépositaire de la Vérité, Elle ne peut modifier, en dépit de la volonté d’une société décadente, les Vérités fondamentales de la foi.

Unis dans un même amour et une même mission, les saints du Ciel, qui ont lutté sur terre pour l’établissement ou l’approfondissement de cette même foi, se pressent pour vous recommander la réconciliation et la fidélité au Saint-Père en cette période trouble. Car le Démon tente de détruire l’Église en y faisant souffler un esprit de séparation : les âmes pieuses doivent se montrer d’autant plus méfiantes et conserver en leur cœur beaucoup d’amour dans le Christ.

Qu’elles s’occupent de leur réforme personnelle et non point de celle de l’Église. Qu’elles ne soient pas sans cesse en train de proférer des critiques et des insultes sur les uns ou sur les autres, de dénigrer leurs frères dans la même foi, de les rejeter, de les plaindre parce qu’ils ne pensent pas exactement comme elles sur des points qui ne sont pas même des articles de foi. Apaisez les querelles, et suivez Jésus ! Si l’armée se divise de l’intérieur, comment se défendra-t-elle contre l’Ennemi lorsqu’il viendra ? Il fondra sur elle et la dissoudra…

Unissez donc vos prières, chers frères, pour que vienne l’unité. Gardez confiance et courage et ne vous éloignez pas de la foi de l’Église malgré les polémiques. La Paix soit avec vous.

+ Vos frères dans la Foi