Message du 7 février 1985

Très chers frères,

Vous qui êtes fidèles à l’Église de Jésus-Christ, ne croyez pas que les anges soient un produit de l’imagination humaine ! Certes, la représentation qu’en donnent vos images pieuses n’est pas des plus fidèles, et c’est souvent pour cette raison que le monde moderne doute de l’existence de ces créatures…

Les anges sont des êtres immatériels, créés par Dieu pour Le servir. Comme chez les humains, il existe une hiérarchie chez les anges. À certains sont confiées de petites tâches, à d’autres d’importantes missions. Mais les anges sont divisés en deux catégories : les fidèles ou bons anges et les infidèles ou démons. Les démons sont les anges qui ont trahi le Père par leur désobéissance et qui ont été bannis du Ciel. À leur tête règne Satan, le Diable, dont l’empire immense est entretenu par les péchés des hommes. À leur mort terrestre, les méchants retrouvent, dans les demeures infernales, les démons qui ont fait mûrir en eux le péché.

Les bons anges resteront à jamais fidèles au Père, tout comme les mauvais anges n’auront aucune possibilité de rachat, car les anges ne possèdent plus le libre arbitre des hommes. Leur division a été faite une fois pour toutes et leur bonté ou leur méchanceté sont à présent éternelles. Ainsi, les anges sont soit tout amour soit toute haine, mensonge et tromperie. Les hommes, prédisposés au mal puisque héritiers du péché originel, sont soumis aux influences des anges et des démons : les bons anges tentent de sensibiliser leur âme au Monde Céleste et à l’Amour de Dieu tandis que les démons, mauvais anges bannis du Ciel, les attirent au contraire vers le monde matériel et ce qu’il a de plus aliénant : les plaisirs sensuels, l’alcool, la drogue, les musiques grisantes, le désir de puissance, et la violence pour parvenir au but égoïste recherché.

Chers frères, vous avez souvent entendu parler des démons, dont l’existence est affirmée à plusieurs reprises tout au long de l’Évangile : Jésus Lui-même les expulsait du corps des possédés. Mais ce sont des bons anges dont nous allons d’abord vous entretenir ce soir.

Créatures toutes pures, les anges du Ciel prennent, pour se manifester aux hommes, un visage humain et des vêtements d’une grande sobriété, généralement la robe longue blanche. Artisans du Plan de Dieu, on les trouve partout où Celui-ci est présent : dans le Ciel, autour des tabernacles, pendant la Sainte Messe, et aussi auprès des êtres purs qui ont pour mission de parler de Dieu et de faire connaître Jésus-Christ, Son Fils, et Son Royaume. Possédant toutes les vertus, les anges de Dieu tentent d’influencer et de guider les hommes dans le bien, et de les préserver des assauts de leurs ennemis les démons. Le combat ne peut se jouer entre les anges et les démons directement, car leur but à tous est l’assaut de la citadelle humaine afin d’y loger leur maître.

Si l’homme écoute les bons anges, il les laissera assiéger son âme de leur douce tutelle et connaîtra alors l’état de Grâce. Pureté, paix et douceur seront ses états quotidiens. Mais si viennent à s’infiltrer le doute ou l’impureté, l’orgueil ou la violence, si un démon parvient à briser une porte de la citadelle, ou à s’infiltrer à l’intérieur sous un déguisement, il poursuit un travail acharné de sape ou de séduction afin que ce soit l’homme lui-même qui chasse les bons anges en ouvrant toutes grandes les portes aux mauvais. Le Malin est alors victorieux, et son seul passage en votre âme y laissera malaise, dégoût, écœurement et honte. La culpabilité vous harcèlera et la souffrance sera grande. Frères, écoutez-nous donc et restez fidèles à Dieu dans l’état de Grâce.

Afin de mieux connaître les anges, établissez un lien secret avec celui que Dieu a chargé de veiller sur votre personne : votre ange gardien, votre créature de Lumière qui vous connaît mieux que vous ne vous connaissez vous-mêmes. Rendez grâce au Père de vous avoir donné ce véritable ami spirituel. Aimez-le et parlez-lui au fond de vous-mêmes. Chargez-le de louer Dieu et de Le remercier pour les bontés qu’Il vous accorde. Confiez-lui des missions spirituelles dans les cas désespérés comme dans la vie de tous les jours. Faites de lui votre complice dans le bien. À la fin de la journée, remettez entre ses mains ouvertes vos bonnes actions afin qu’il les dépose aux pieds du Sauveur, et dites-lui votre tristesse d’avoir offensé Dieu, même dans les fautes les plus vénielles.

Demandez-lui de vous protéger contre les puissances des Ténèbres avec le secours de saint Michel le Vainqueur, mais n’oubliez jamais que les anges sont des auxiliaires, comme l’épée est l’auxiliaire du combat : c’est de vous, en effet, que dépend la victoire, car seul votre libre arbitre détermine l’issue de la bataille ! Rejetez donc les tentations afin que pas un seul regard, pas une seule parole, pas une seule pensée impure ne pénètrent en votre âme car un seul démon peut détruire le temple du Père en vous et y bâtir le sien.

Ah ! frères, si vous saviez combien les anges sont proches de vous et combien ils vous témoignent d’affection !

L’ange, qui ne peut plus pécher, a pour l’homme pur une grande admiration et se plaît à le servir puisque Dieu habite son cœur. L’ange a pour le prêtre le plus grand respect puisque Dieu se rend Présent entre ses mains dans l’Eucharistie, et il se plaît à l’inspirer pour ses sermons en la compagnie des saints, qui l’assistent dans son sacerdoce.

Les mauvais anges, quant à eux, goûtent un immense plaisir à s’établir dans une demeure propre et ordonnée car, en maîtres du désordre et de l’impureté, ils vont pouvoir s’en donner à cœur joie !…

Méfiez-vous de leur malice et de leurs pièges subtils ! Ils se déguisent parfois en beautés plastiques parfaites pour séduire et posséder ensuite votre corps ; ils vous trompent aussi en vous persuadant que vous valez plus que les autres, que vous possédez des privilèges spirituels acquis à tout jamais ; ils jouent avec votre attrait pour les choses surnaturelles, vous poussent à vous intéresser aux signes et aux manifestations spectaculaires, aux séances de spiritisme, aux prophéties, à l’astrologie, aux révélations de « voyants » ou de « médiums » qui recherchent surtout la puissance occulte, la gloire et l’argent.

Frères, soyez méfiants ! Les démons peuvent aussi vous pousser vers de faux mystiques, des prêtres malsains, des moines fanatiques, des êtres aux désirs de grandeur…

Que Jésus-Christ Vrai Dieu et Vrai Homme soit reconnu comme seul Maître et que l’humilité soit toujours votre vertu première.

Les bons anges sont aussi les amis de la Très Sainte Vierge Marie, qu’ils précèdent souvent lorsqu’Elle vient sur la terre. Restez complices avec le Ciel et faites-vous des amis En-haut avec cette monnaie spirituelle dont personne dans le monde matériel ne veut reconnaître l’honnêteté : l’humilité, la simplicité, l’effacement, l’amour vrai, la charité, le désintéressement.

Que les bons anges vous y aident, frères bien-aimés. C’est également avec leur assistance que nous nous communiquons à vous. Ils se font les protecteurs de ce chaînon spirituel qui nous permet de vous confier ces textes. Remercions-les et remercions le Père du Ciel de les avoir créés.

+ Vos frères dans la Foi