Message du 15 février 1986

(Au messager et à ses amis)

           Mes enfants,

           Comme vous êtes vite découragés lorsque votre entourage tente de vous démontrer qu’en Me restant fidèles, vous ne menez pas une vie « normale » !

           N’écoutez pas ceux qui vous incitent à vous ouvrir davantage à la vie du monde en en partageant les imperfections, car, en vérité, Je vous le dis : en se donnant à la vie du monde, votre âme meurt à la Vie Divine.

           Mes enfants, Je vous aime et connais votre courage et vos limites. Vous qui avez la chance d’avoir les yeux ouverts et qui désirez Me conserver comme Ami, suivez-Moi avec foi et fidélité.

           Vivre avec la tête dans le Ciel ne consiste pas à fermer les yeux sur la vie de tous les jours et à ignorer les autres. Au contraire : si vous restez en union avec Moi et Ma Très Sainte Mère, Je veillerai à ce que vous accomplissiez toujours la Volonté du Père et viviez sur terre la charité, la bonté, la douceur, l’humilité, et aussi cette sagesse qui sait rejeter le Mal et ne faire que le bien.

           Le Démon par tous les moyens tente de vous intéresser au mal et de vous rendre dépendants de lui. Votre cerveau enregistre tout et parfois, sous l’action du Démon et de ses acolytes, des choses anodines y sont transformées en de véritables sources de tentations. Pour cette raison, vous devez vous montrer résignés à ne pas céder aux pressions du monde qui essaie de vous entraîner à fréquenter des lieux malsains, à lire de mauvais ouvrages sous prétexte que ce sont des prix littéraires, ou à regarder de mauvais films sous prétexte qu’ils ont été primés. Il existe tant de saines distractions ! Faites donc votre choix parmi celles qui peuvent élever votre âme et non y être sources de trouble.

           Vous connaissez la corruption du monde. Aujourd’hui, tout ce que vous pouvez imaginer de plus violent, de plus vil, de plus dégradant y existe. Est-il nécessaire de lire, de voir, de participer pour en obtenir confirmation ? Les moyens audiovisuels n’existaient pas autrefois, et chacun se passait fort bien de leur influence pernicieuse. Malheur aux créateurs et aux diffuseurs de corruption !

           Mes enfants, tenez bon ! Le monde vous méprise mais, aussi, il vous jalouse et Moi, Je vous aime. Vivre dans le monde tout en se détournant de la corruption n’est pas chose facile, mais vous en retirerez de grands bienfaits. Votre conscience, Mes enfants, doit rester en paix : tel est votre trésor.

           Avec tout Mon Amour pour vous, Je vous demande d’aller auprès des prêtres chercher le Pardon chaque fois que cela vous semble nécessaire afin que Je puisse Me donner à vous dans une Vraie Communion d’Amour. Je vous offre la perfection, la pureté et l’amour total. Soyez donc sages, purs et aimants.

           C’est en travaillant à l’intérieur de vous-mêmes qu’avec Ma Grâce vous vaincrez vos imperfections. Si vous saviez combien Mes enfants du Ciel et du Purgatoire Me supplient de vous aider ! Eux-mêmes savent que chaque imperfection est comptée et que vous, qui avez reçu la Grâce de lire ces messages pour le monde d’aujourd’hui, devez suivre les conseils qu’ils donnent. En vivant mieux, en priant mieux, vous élevez Mes aimés du Purgatoire à la Vie du Ciel et ils vous obtiennent des Grâces.

           Si vous n’avez pas encore la force de décider vous-mêmes par amour pour Moi, ayez la force de l’obéissance toujours par ce même amour et prenez de bonnes habitudes. Ma Grâce alors vous accompagnera.

           Sauvez-vous, Mes enfants, de l’emprise mortelle de la corruption, et aimez-Moi comme Je vous aime. Ne vous découragez pas, car Moi qui suis la Vie, Je vous l’affirme, vous êtes dans la bonne voie.                  

           Je vous bénis. Allez dans Ma Paix.

           Jésus