Message du 15 janvier 1985 (I)

          Mon fils,

           Il est grand temps que Mon Église prenne de sérieuses mesures pour la formation de Mes prêtres.

           Qu’elle ne laisse pas le relâchement s’établir dans les séminaires en permettant à des prêtres instructeurs trop « modernes » d’y exercer leur influence pernicieuse.

           La libération des mœurs Me blesse profondément, et Je souhaite que Mes prêtres ne se laissent pas entraîner à des pensées et des agissements indignes de leur tâche.

           Que le découragement ne vienne pas s’établir dans leur cœur et qu’ils restent à l’écoute de l’Esprit Saint.

           Qu’ils ne se laissent pas influencer par les théories douteuses de certains psychologues, psychiatres et sexologues.

           Qu’ils ne se laissent pas séduire par Satan à travers le monde de la politique et de l’argent, des responsabilités et des affaires, des honneurs et des arts de toutes sortes.

           Qu’ils restent droits et humbles. S’ils Me suivent, Je leur apporterai l’équilibre dont ils ont tant besoin. Je leur donnerai Ma Paix.

           Mes prêtres, Je vous veux tout à Moi, du matin au soir et du soir au matin. Priez et ne négligez pas votre ministère. Restez purs et Je me tiendrai auprès de vous. Volez au secours des âmes en détresse. Soyez forts et gardez la foi.

           Ne rejetez pas le Père : croyez, vous qui Me serrez entre vos mains. Et en vénérant Ma Mère, sachez que c’est à Moi que vous rendez gloire. Soyez en paix.

           Jésus