Message du 17 janvier 1985

Bien chers frères,

N’êtes-vous pas d’avis qu’il convient d’appeler un chat un chat ? Alors pourquoi toujours tenter de trouver des compromis lorsqu’il s’agit de l’identité de Notre Seigneur Jésus-Christ ?

Il y a eu des prophètes, de grands prophètes, qui ont permis à différentes civilisations d’orienter leur vie dans un sens moins barbare, mais au-dessus d’eux tous, il y a eu Jésus-Christ qui n’est pas un simple prophète ni un sage ou un illuminé mais le Fils Unique de Dieu.

C’est là que le bât blesse ! Vous vous prétendez chrétiens mais le Diable, qui est très fort, parvient à vous persuader, avec des arguments convaincants sans nul doute, que Jésus-Christ n’était qu’un « prophète » au même titre que les autres : s’exprimant à travers différentes personnes de votre entourage, il vous montre que, par esprit d’amour et d’équité et afin de ne pas entrer en conflit avec les autres religions en prétendant la vôtre « supérieure », il ne faut pas placer Jésus-Christ au-dessus des autres prophètes ! Par la voie de livres séduisants, écrits par de prétendus « inspirés » qui affirment connaître le passé aussi bien que l’avenir, il vous montre que Jésus n’est pas Dieu et qu’Il n’est pas mort sur la Croix ni ressuscité des morts ! C’est ainsi qu’il vous entraîne dangereusement hors de l’Église…

Frères, penchons-nous ensemble sur le Credo, dont la Vierge Marie vous a rappelé l’Immuable Vérité au cours de Ses Visites à la terre.

Croyez-vous en Dieu, notre Père, qui est la Vie même et possède toute puissance sur l’ensemble de la Création, Son Œuvre de Perfection ?

Il a créé le monde visible et le Monde Invisible, celui de la hiérarchie céleste – dont les anges et des archanges -, des âmes des défunts, et aussi celui des puissances du Mal, où Il a dû rejeter Satan et ses légions maléfiques. N’est-ce pas ce que vous affirmez à l’église chaque dimanche ou chaque fois que vous récitez le Credo ? Alors pourquoi, dès qu’il est question du Démon, d’esprits mauvais et aussi de bons esprits, d’anges et de communications avec le Monde Invisible, haussez-vous les épaules et prenez-vous un air ironique, dédaigneux et incrédule ou vous esclaffez-vous ?

Les démons que chassait Jésus-Christ dans l’Évangile existent toujours et plus que jamais ! Vos bons anges sont près de vous et vous protègent. Vos défunts, parfois, vous aident et vous témoignent leur plus tendre amour depuis le Monde Invisible lorsque vous les honorez par vos prières, vos sacrifices et vos douces pensées.

Croyez-vous en Jésus-Christ ? Si oui, pourquoi ne pas reconnaître qu’Il est le Fils Unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles, et ne pas L’inviter à participer à votre vie ? Imaginez que vous soyez chef d’orchestre – ce que vous êtes en fait pour votre propre vie – et  que vous prépariez un spectacle dont vous souhaitez qu’il soit apprécié, vanté, subventionné même : ne mettriez-vous point tout en œuvre pour y attirer les personnalités les plus importantes du lieu afin qu’elles jugent de vos qualités et profitent de leurs relations dans le monde pour vous y faire connaître ? Alors, soyez sérieux, frères ! Lorsque vous orchestrez votre vie terrestre, il y va de votre Vie Éternelle et non pas d’un vulgaire spectacle ou d’une célébrité éphémère ! Invitez donc Dieu en personne à participer à votre vie, invitez Jésus-Christ et Sa Douce Maman à siéger dans votre âme. Invitez les saints et les anges à vous inspirer, eux qui savent quelle sorte de vie plaît au Père. Ainsi, le succès vous sera assuré !

Mais cette image ne serait pas complète si nous n’y introduisions le peuple des concertistes : tous vos frères de la terre. Si vous, chef d’orchestre, leur communiquez de fausses notes ou un rythme incorrect, votre seule personne aura un grand impact sur l’harmonie du morceau. Il en est ainsi de vos actions et de vos pensées qui, si elles ne sont pas pures et charitables, humbles et désintéressées, ont sur votre prochain des conséquences fâcheuses dont vous ne pouvez soupçonner l’importance, et que vous ne connaîtrez que dans l’Éternité…

Le Rédempteur est mort pour vous sauver et Il vous a envoyé Son Esprit Saint pour vous guider et vous éloigner du Mal. En rachetant, par Sa Croix, les péchés des hommes au repentir sincère, Il leur permet de retrouver la Grâce et d’aspirer à plus de sainteté : « Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père Céleste est parfait » (Mt 5, 47).

Jésus n’a pas souffert pour que les hommes puissent pécher à leur aise et prendre ensuite place à Sa droite auprès de Dieu, lavés par les souffrances de leur Christ et transcendés soudain par Son Amour ! Quelle déviation dans la foi chez ceux qui croient cela ! Leur déception risque d’être grande lorsqu’ils arriveront dans l’Autre Monde… Pour que Jésus-Christ vous sauve, encore faudrait-il que vous acceptiez de Le suivre en en supportant les croix aussi bien que les avantages ! N’écoutez pas les adversaires de votre religion qui, sans cesse, la calomnient, ni ceux qui considèrent la vie comme une vaste loterie où tous les hommes seront gagnants. Osez demander à Dieu ce qu’Il attend de vous et prononcez enfin avec foi et conviction les paroles du Notre Père que vous a enseignées le Fils : « Que Votre Volonté soit faite » !

Croyez-vous en la Résurrection de Jésus-Christ ? Comment un prophète pourrait-il revenir à la vie après être mort sur une croix ? Effectivement, si vous ne croyez pas qu’Il a été engendré par le Père Lui-même, vous ne pouvez croire à Sa Résurrection ! Mais Jésus-Christ était le Fils, le Premier à avoir jamais rejoint le Père dans Sa Totalité.

Et vous, qui proclamez très fort la Résurrection du Christ mais ne croyez pas qu’Il a ouvert à tous les hommes qui Le suivent les Portes du Ciel, à quoi sert votre foi ?

S’Il est ressuscité, c’est pour que ceux qui suivent Son exemple accèdent à Son Ciel de Gloire. Alors, pourquoi ne croyez-vous pas que vos chers défunts sont des vivants en Jésus-Christ ? Moïse et Élie ne se sont-ils pas montrés le jour de la Transfiguration de Jésus (Lc 9, 28-36) ? Ne limitez pas votre croyance en la Résurrection à celle de Jésus-Christ, car vous êtes tous appelés vers l’Autre Monde à l’heure de votre mort. Mais cela ne signifie pas que vous serez d’emblée dans la Gloire et privilégiés de la vision de Jésus-Christ ! En effet, ceux qui n’ont pas vécu dans l’esprit des Commandements et ont souvent négligé Dieu et leur vie spirituelle peuvent s’attendre à de grandes souffrances. Les âmes du Purgatoire souffrent d’abord par où elles ont péché : elles ressentent, comme dans la chair, la brûlure purificatrice de leur mal. Mais leur plus grande souffrance réside dans le fait qu’elles deviennent conscientes des conséquences de ce mal sur les êtres de la terre qu’elles ont quittés. Leurs yeux s’ouvrent et c’est une Grâce que Dieu leur accorde afin que, face à la vérité, elles expient en regrettant et désirent ardemment réparer. Ainsi, elles offrent volontairement à Dieu leurs souffrances parce qu’elles désirent plus que tout se racheter après le mal qu’elles ont fait. Dans leurs souffrances, elles savent qu’elles ont déjà été pardonnées par les mérites de Jésus-Christ et elles sont très sensibles à l’aide que les vivants de la terre peuvent leur apporter par leurs Messes, leurs sacrifices et leurs prières. Ainsi sont-elles progressivement délivrées du mal et peuvent-elles pénétrer dans le Ciel d’Amour avec la grande famille des saints.

« Nous croyons à la résurrection des morts », proclamez-vous sans même y croire ! Méditez ces vérités et faites-les vôtres, chers frères de la terre !

Croyez au Saint-Esprit qui donne la paix, la confiance, l’acceptation, l’amour et la Vie.

Croyez à la Sainte Église Catholique qui reconnaît Jésus-Christ comme Vrai Dieu et Vrai Homme !

Ne vous laissez pas attirer par tous ces mages et toutes ces sectes séduisantes qui, sous des dehors charitables ou savants, rayonnants ou mystérieux, capturent peu à peu les hommes dans les filets scintillants de leurs fausses doctrines, et les emprisonnent sans même qu’ils s’en rendent compte. Vous les reconnaîtrez aisément : Jésus, le Christ, n’y est pas reconnu comme Vrai Dieu et Vrai Homme ni comme Rédempteur et Sauveur. Marie n’y est pas reconnue comme l’Immaculée Conception. L’Évangile n’y est pas vécu concrètement dans le dépouillement et l’humilité. La souffrance et la Co-Rédemption y sont rejetées. Car les faux prophètes sont des démons déguisés en anges de Lumière. La « connaissance » est leur maître mot et ils rejettent la Croix, élément indispensable pour suivre le Christ. S’ils parviennent à guérir les corps, leur guérison n’est jamais gratuite, car c’est votre âme qu’ils veulent posséder par une adhésion totale à leurs théories. S’ils peuvent faire des choses étonnantes, leurs exploits ne sont jamais accomplis dans l’humilité car leur orgueil est démesuré. N’oubliez pas que ni le vêtement blanc qu’ils peuvent porter, ni la grande pureté qu’ils peuvent avoir atteinte ne sont des signes d’authentique sainteté ! Car la sainteté est l’ennemie de l’orgueil humain comme de l’orgueil spirituel, et l’amour qu’elle engendre est sans limite et totalement gratuit.

Lorsque l’argent pénètre dans les choses sacrées, il les corrompt et les défigure. La recherche spirituelle n’a pas besoin de moyens matériels pour être effectuée. Elle est une démarche intérieure, une vie centrée sur la prière et l’oraison, la méditation et la contemplation, l’amour et la charité. Il n’est pas de moyens techniques pour découvrir le Véritable Dieu si ce n’est l’illumination de Sa Grâce. Mais méfiez-vous de certains états seconds qui souvent peuvent être pathologiques ou induits par le Malin !

Que la Communion des Saints vous conduise à la compréhension de la Grandeur et de la Bonté du Dieu-Amour. Car le Père a voulu, par Jésus-Christ Son Fils, que Ses enfants de la terre et Ses enfants du Ciel restent unis non seulement par le souvenir mais aussi par la Communion de leurs âmes immortelles. Car vous croyez, n’est-ce pas, à la Vie Éternelle ?…

Désirez donc de toute votre âme rejoindre un jour Jésus-Christ, le Frère et l’Époux Spirituel, et Sa Douce Maman, la Reine du Ciel, qui vous attendent et vous supplient de ne pas renoncer malgré les tentations et les embûches du Démon ; qui vous supplient aussi de leur saisir la main et de vous laisser conduire avec confiance à travers une vraie vie chrétienne vers les Demeures Éternelles. Amen.

+ Vos frères dans la Lumière

Message