Un souffle qui passe...

Message du 20 août 1987

            Mon fils,

           Je Me plais à instruire ton âme de Mes Volontés, car nombreux sont les hommes qui refusent de les écouter. Pour vouloir suivre les autres et se mettre en valeur, ils n’écoutent plus Ma Voix. Comme ils sont compliqués et comme ils se laissent aveugler par le Démon !

           J’ai tant de peine de voir Mes enfants que J’aime s’égarer dans les obscurités de ce bas monde et ne pas lever vers Moi leur regard ! tant de peine de voir certains M’attribuer des paroles que Je n’ai jamais prononcées, interpréter faussement Mon Évangile et Me faire si mal connaître de leurs frères !

           Désirez-vous être guidés vers la Lumière ? Désirez-vous la Vie ? Alors, regardez-Moi et restez simples. Sachez que Je vous aime et aimez-Moi en retour. Faites la Volonté du Père sans compromis avec le monde. Priez et vous serez éclairés.

           Je te bénis.

Jésus