Message du 25 mai 2002

(Pour une jeune maman, à l’occasion de la fête des Mères)

Ma petite chérie,

Moi, je suis parti, mais toi, mon trésor, tu es restée. Et te voilà devenue femme et maman d’une perle rare. J’en suis si heureux ! Je te donne aujourd’hui pour mission, ma chérie, d’élever ma petite-fille et de la nourrir avec tout l’amour que tu as gardé dans ton cœur.

Efface de ton esprit les peurs du passé. Oublie-les maintenant. Elles n’ont plus de sens. Fais la paix dans ton âme, vis et sois enfin heureuse.

Remercie, comme moi, Jésus Miséricordieux, qui a permis que je te parle à l’occasion de cette belle fête.

Tu dois savoir que je n’ai jamais cessé de t’aimer et que je t’aimerai toujours.

Toi aussi, ma petite chérie, redis-moi dans ton cœur que tu m’aimes. Dis-moi que tu aimes toujours ton Papa, parce que, malgré mon absence physique, je le resterai toujours. Dis-le moi !

Conserve ces paroles pour toi dans ton cœur car elles ne sont que pour toi.

Ton Papa qui t’aime.