Message du 29 octobre 1985

          Mes fils et Mes filles,

           Je vous aime tellement et vous savez si mal M’aimer. Je ne suis pas venu pour créer une multiplicité d’Églises se réclamant toutes de Mon Nom, qui toutes se combattraient en s’accusant de ne pas posséder la Vérité.

           Alors que Je souhaite la Paix et la Réconciliation, vous vous évertuez à combattre vos frères au lieu de combattre Satan. Vous vous séparez ou vous querellez sans cesse afin de savoir qui a raison, et Moi, Je vous le dis : aimez-vous les uns les autres comme le Père vous l’a demandé.

           Ne vous jugez pas entre vous car Seul le Père et Moi sommes Juges. Restez fidèles à Ma chère Église et vous serez sauvés. Méfiez-vous des faux prophètes qui tentent de vous entraîner vers le sectarisme. Mon Église est le Tabernacle de l’Agneau Vivant, Celui qui enlève le Péché du monde, et Elle est la Seule à posséder ce privilège. Mes prêtres sont les seuls au monde à posséder le Saint Pouvoir de consacrer l’hostie pour M’offrir aux hommes en Nourriture Spirituelle Véritable.

           Lorsque vous communiez à Mon Corps et à Mon Sang, Mes fils et Mes filles, Je viens Tout Entier M’établir dans votre cœur pour vous nourrir de la Force Surnaturelle du Père et vous éclairer de l’Esprit Saint. C’est dans une âme pure que vous devez M’accueillir car Je ne nourris que les cœurs et les âmes purs.

           Ayez la sagesse de ne pas rejeter la notion de hiérarchie dans un siècle qui désire l’égalité. Vous êtes tous les enfants du Père, mais votre fidélité à la Parole est vécue par tous différemment. D’abord viennent ceux qui sont fidèles à Mon Église et suivent les Commandements dans la foi, la charité et l’humilité, humilité personnelle et humilité dans l’obéissance. Ceux-ci sont les aimés du Père et du Fils car ils ont choisi Marie pour Mère et Éducatrice, et sont les temples vivants de l’Esprit Saint. S’il leur arrive de pécher, ils en sont fortement peinés et bien vite sollicitent Mon Pardon.

           Viennent ensuite ceux qui ne respectent que certains des Commandements et se permettent de refuser les autres, trouvant toujours quelque circonstance atténuante à leurs péchés. Ils ne suivent pas Pierre et désobéissent par orgueil, par égoïsme, ou pour suivre leurs frères. Pourtant, ils veulent conserver le droit de se nourrir de Mon Corps et de Mon Sang et n’hésitent pas à Me recevoir dans un cœur trouble : Je suis alors comme une perle fine au fond d’une eau boueuse. Je n’en suis point souillé, car nul ne peut ternir le Corps du Fils de l’Homme, mais Ma Lumière ne peut être ni perçue ni captée, et Je reste infiniment triste car tout le bénéfice que Je peux apporter à l’homme purifié disparaît chez l’infidèle. Mes fils et Mes filles, restez-Moi donc fidèles jusqu’au bout.

           Il y a enfin ceux qui désirent tant M’être fidèles qu’ils s’accaparent Ma Personne avec un acharnement comparable à celui des animaux affamés. Moi qui suis l’Amour, ils M’affublent d’un manteau d’intolérance et de rigueur, de froideur et parfois même de violence. Non, Mes fils et Mes filles chéris, Je ne suis pas cela. Que tous ceux qui veulent venir à Moi s’approchent : ils seront accueillis ! N’oubliez pas que si votre zèle vous entraîne à manquer à la charité, vous êtes comparables à des ampoules qui seraient soumises à un survoltage. L’espace d’un instant, vous brillerez plus fort que les autres, mais ensuite, vous vous éteindrez et nul ne pourra vous rallumer si ce n’est le Père qui est Tout-Puissant, par le Feu Ardent de Son Amour.

           Les faux prophètes sont des orgueilleux. Ils vous tenteront aussi bien dans la voie du monde, vous poussant à l’orgueil, à la puissance, à la démesure, à l’impureté, à la violence, que dans la voie spirituelle, vous séduisant par de grands principes, des démonstrations étonnantes, des révélations fascinantes sur le passé, le futur, les Royaumes d’En-haut, par des guérisons et des prodiges plus surprenants encore. Ils M’imiteront pour vous faire croire que Je les ai envoyés ; ils iront même jusqu’à prétendre qu’ils sont le Fils ou la Mère qui revient. Mes enfants, ne vous laissez pas séduire et ne vous troublez point. Restez fidèles à Mon Église dans Son exigence : restez fidèles à Pierre. Satan essaye par tous les moyens de détruire Mon Œuvre mais il n’y parviendra pas. Surtout, ne vous découragez pas et ne soyez pas déroutés.

           Je suis l’Amour et Je suis la Vie. Qui veut briser l’Amour, qui veut détruire la Vie n’est pas de Moi. Qui utilise le mensonge pour tromper ses frères n’est pas de Moi. Qui désire la force et la puissance pour les asservir n’est pas de Moi. Qui prétend être meilleur que les autres et rejette son prochain n’est pas de Moi. Qui croit être sauvé et condamne son frère n’est pas de Moi. Qui blasphème et se nourrit indignement de Mon Corps et de Mon Sang n’est pas de Moi. Qui détourne Mes fils et Mes filles de la fidélité à Pierre, de la pureté, de la charité, de l’humilité, de l’obéissance n’est pas de Moi. Qui attaque Mon Église n’est pas de Moi. Car Mon Église a beau avoir des imperfections à cause de Son humanité, elle est la Seule au monde à Me posséder concrètement, c’est-à-dire non seulement en Esprit, mais aussi en Personne.

           Ne jetez pas la pierre à ceux qui vous paraissent être dans l’erreur. Croyez qu’ils sont plutôt dans le manque ou dans l’égarement et priez pour leur totale conversion car les mouvements auxquels ils appartiennent leur ont fermé les yeux du cœur. Ils sont devenus sectaires en créant au sein de Mon Église des courants d’intolérance où la loi l’emporte sur l’Amour et la rigueur sur la charité, ou en se coupant totalement d’Elle pour rejoindre quelque faux prophète aux multiples talents.

           Mes fils et Mes filles, soyez tout Amour. Soyez bonté, soyez pardon. Vous qui comprenez cela, ne vous montrez pas sectaires. Restez-Moi fidèles dans la simplicité et l’humilité de votre cœur. Restez fidèles à Pierre et confiants dans sa parole. Ne vous montrez pas méprisants envers vos frères. Ne les éloignez pas de l’Agneau. Laissez venir à Moi tous ceux qui le désirent sans les juger. N’oubliez pas que ceux qui désirent être les premiers en bousculant les autres seront les derniers dans le Royaume, car leur attitude hautaine les porte à l’orgueil et souvent au fanatisme.

           Restez fidèles aux Écritures et n’enlevez pas un iota de ce qui a été dit. Soyez à l’écoute de l’Esprit Saint et chassez le faux esprit qui veut emplir vos cœurs d’orgueil spirituel.

           Redevenez, Mes fils et Mes filles chéris, de tout petits enfants, et blottissez-vous entre les bras de Ma Tendre Maman. Elle vous aime tant ! Ne M’accusez pas de mièvrerie ou de sentimentalisme, vous qui ne savez pas ce qu’est l’amour. C’est dans le cœur de chacun de vous que Je veux d’abord agir, et dans les moindres détails. Pauvres enfants qui n’avez rien compris, croyez-vous que le Fils ne connaisse d’avance vos remarques ? Sondez votre cœur et sondez votre esprit et daignez reconnaître que vous ne faites pas souvent usage du premier dans le domaine spirituel. Vous qui désirez Me connaître, voyez que Je suis un Cœur : Je suis le Cœur qui saigne et le Cœur qui sauve. Écoutez Ma Voix et Je vous sauverai. Restez dans la Paix et gardez confiance.

          Jésus