Message du 6 janvier 1991

« Ne croyez pas que lorsque je serai au Ciel, je vous ferai tomber des
alouettes rôties dans le bec… Ce n’est pas ce que j’ai eu ni ce que j’ai
désiré avoir. Vous aurez peut-être de grandes épreuves, mais je vous
enverrai des lumières qui vous les feront apprécier et aimer. Vous serez
obligées de dire comme moi : Seigneur, Vous nous comblez de joie par
tout ce que Vous faites. »
(Thérèse de Lisieux à ses sœurs, 13 juillet 1897)

 

Par les mains de Notre Seigneur, je voudrais tous vous bénir, mes chers amis qui participez fidèlement au Plan de Dieu, et particulièrement mon petit F., que je chéris tout autant qu’il m’aime, d’un amour pur et vrai comme celui des enfants.

 

(À F., un ami du messager)

Mon enfant,

Toutes tes demandes, toutes tes prières me parviennent sans obstacle parce que ton cœur est sincère. Conserve cette sincérité et n’abandonne jamais ta foi.

Puisque tu as fait de moi ton intermédiaire privilégiée auprès de Notre-Dame et de Notre Seigneur, je voudrais moi aussi te transmettre de Leur part une rose d’amour qui jamais ne se fane. Garde-la précieusement : cette rose, c’est l’Enseignement de Notre Seigneur. Apprends à mieux le comprendre, à mieux le vivre.

Ne te décourage plus et avance, sans te retourner vers tes faiblesses passées. Tu es bon et ton cœur est sensible, mais que l’Esprit de Discernement te détourne de la naïveté dans ce monde, où le Loup a pénétré dans la Bergerie. Je souhaite qu’en cette année nouvelle, nous soyons plus unis encore dans l’Amour de Notre Seigneur. Ne doute pas des Grâces qui te sont données. Si peu d’enfants restent fidèles ! Comment Notre Seigneur, qui est si bon, refuserait-Il d’exaucer ceux qui L’aiment ?

Ta petite amie du Ciel est avec toi, mon cher F…, et t’aidera à vivre mieux ta fidélité à Dieu dans la foi, l’espérance et la charité. Dis à tes chers parents qu’il n’y a pas d’âge pour ouvrir totalement son cœur à l’écoute de Jésus-Christ Vivant, et continue de prier. Tu seras exaucé. Je te bénis, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

Sœur Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face