Message du 12 mai 1984

Bien chers frères,

Méditons ensemble sur le Cœur Sacré de Jésus et le Cœur Immaculé de Marie, deux Cœurs à jamais liés dans l’histoire du monde.

Marie est venue en premier et c’est par l’offrande de ce Cœur, qu’Elle avait déjà consacré à Dieu depuis longtemps, qu’Elle a pu devenir la Mère de notre Sauveur. Cœur offert au Seigneur, Cœur où s’est établi le Seigneur, Cœur Pur, Cœur Immaculé, Cœur Parfait : c’est le Cœur Humble de la Servante, le Cœur Aimant de la Jeune Fille qui offre Son Amour à Son Époux. C’est ainsi que Dieu L’a choisie, Elle, Fille de la Sagesse, Modèle de Perfection, que le péché n’avait jamais ternie. Dieu a choisi Son Cœur parce qu’Il était un Temple Sacré Inviolé par le Démon, un Jardin Luxuriant où poussaient les vertus, un Bouquet toujours Épanoui tourné vers la Lumière.

Et le Cœur de Marie a dit « oui » à l’Époux : Fiancée de l’Esprit Saint, Marie a été prête à L’accepter comme Époux, Lui qui L’avait accompagnée sur les chemins de la vie depuis qu’Elle avait vu le jour. Comment aurait-Elle pu refuser à Dieu le privilège d’être la Mère de Son Fils ? « Mon Dieu, que Votre Volonté soit faite ! », lançait au Ciel ce Cœur vibrant d’Amour. Par le pouvoir de l’Esprit Saint, le Cœur de Marie a conçu le Sauveur.

Ô Marie, Mère Immaculée, Votre Cœur ne doit pas être terni par le doute des hommes sur Votre Virginité ! Conçue sans péché, Vous avez, à Votre tour, conçu Votre Enfant sans péché, et Vous êtes restée la Toute-Pure, la Toute-Belle, l’Étoile Toute Brillante, Celle que Dieu a bénie et qu’Il a choisie entre toutes les femmes.

Le Cœur de Marie a connu la joie de l’enfantement, la joie de la vie familiale au milieu de la nature et au milieu du monde, mais Il a connu aussi les angoisses de l’amour maternel.

Cœur-Amour de Marie, Vous continuez de craindre pour les hommes, comme Vous avez craint pour Votre Fils. Vos Visites à la terre rappellent inlassablement aux hommes qu’ils sont pécheurs et que Vous craignez en Votre Cœur de Mère pour leur âme. Nous Vous en remercions, ô Marie ! Cœur Miséricordieux, Cœur qui pardonne, Cœur qui souffre en silence, Vous avez vu, Marie, Votre Fils Vous quitter pour accomplir la Volonté de Son Père. Vous avez vu, Très Sainte Mère, Votre Fils sur la Croix. Combien Vous avez été éprouvée ! Mais Vous avez tout offert au Seigneur puisque telle était Sa Volonté, et Vous ne vouliez pas Le décevoir…

Mère de l’Acceptation, Mère-Courage, Vous avez été, Marie, un exemple pour les hommes dans Votre douleur. Cœur Meurtri, Cœur Amputé, Cœur Douloureux, comme Vous comprenez la douleur de ceux qui souffrent ! Comme Vous comprenez la douleur de la séparation ! Mais le Christ notre Pâque a été immolé pour ressusciter des morts, et après l’épreuve, Vous avez reçu Votre récompense : la Parole a été accomplie, et Vous voyez, ô Mère Rayonnante, Votre Fils devant Vous, Votre Fils Vivant qui vient Vous redire Son Amour ! Combien Vous êtes heureuse et combien Vous partagez Sa Victoire ! Alors, Vous rendez grâce à Dieu en Votre Cœur Reconnaissant. Vous avez pleinement compris la Parole et Votre Cœur Missionnaire témoigne de la Vérité Toute Pure.

Combien Votre Vie fut exemplaire, ô Marie ! Pas une tache, pas une souillure n’est venue ternir Votre Cœur que Dieu a enlevé jusque dans les Cieux auprès de Lui afin qu’en l’Esprit Saint Vous soyez à jamais unie à Votre Divin Fils !

Frères, prions :

Ô Médiatrice de toutes les Grâces,
Ô Mère Chérie,
Veillez sur Vos enfants !
Ô Vierge Pure,
Guidez le monde
Vers une plus grande perfection
Et sauvez des griffes du Démon
Les hommes qui se traînent dans la boue.

À jamais, Votre Cœur de Mère est uni au Cœur de Votre Fils Jésus, le Christ.

Cœur Sacré de Jésus, comment Dieu Vous aurait-Il offert aux hommes sans une Mère Toute Pure ?

Vous avez apporté à la terre, ô Cœur sans tache, le Message de l’Amour. Cœur Soumis, Vous avez écouté la Voix de Votre Père qui s’exprimait en Vous et Vous n’avez jamais cédé aux sollicitations du Démon. Comme Votre Sainte Mère, Vous avez dit « oui » et Vous avez accepté la vie que Vous avait préparée Votre Père. Fils Aimant, Fils Fidèle, Fils Attentif, Fils Rayonnant, Vous avez, par Votre Cœur Sacré, rassemblé Vos brebis : Vous avez appris à les connaître, et elles ont appris à Vous connaître. Vous Vous êtes donné entièrement à elles en les conduisant, en les enseignant, en les guérissant. Vous leur avez donné la Vie en leur ouvrant les yeux sur le but de l’humanité et en leur faisant connaître la Parole.

Sacré-Cœur de Jésus, Vous avez souffert pour les hommes, et chacune de Vos Plaies, Vous l’avez offerte en réparation pour les péchés. Vous n’avez pas trahi les Écritures, et, jusqu’au bout, jusqu’à la mort, Vous avez suivi la Volonté de Votre Père. Cœur Blessé par l’injustice des hommes, Cœur Meurtri par la haine et l’égoïsme humain, Cœur Injurié, ne saignez-Vous pas encore chaque fois que Votre Message d’Amour n’est pas écouté ?

Et puis, Vous êtes mort sur une Croix pour sauver le monde et apporter aux hommes la preuve ultime de ce Salut : il y a un Ciel au-delà de la mort, il y a une Vie qui se poursuit et à laquelle chaque homme de bonne volonté peut participer s’il écoute Votre Enseignement. Cœur Victorieux, donnez aux hommes le pouvoir de vaincre le Démon et de vaincre ainsi la mort de l’âme au Monde Céleste !

Frères, répétez :

Ô Cœur Unique, ô Cœur de Vie,
Cœur de Jésus offert pour nous,
Purifiez-nous de nos péchés
Et venez battre
Dans nos poitrines étiolées.
Venez, Jésus, Vous établir en nous
Afin qu’en communiant
À Votre propre Corps
Et à Votre propre Sang,
Nous héritions de Votre Force
Et que nous devenions des enfants de Dieu
Comme Vous, qui avez aussi été Homme.

À jamais uni au Père, Votre Cœur, ô Jésus, n’aurait pu être comblé s’Il n’avait, auprès de Lui, Celui de Sa Mère.

Cœur Immaculé de Marie et Cœur Sacré de Jésus, qui ne Vous associe dans le Ciel ne peut être que dans l’erreur, car quel amour est plus fort, plus beau, plus pur que l’amour d’un enfant pour sa mère et d’une mère pour son enfant ?

Frères, priez :

Jésus,
Vous qui n’avez jamais vécu
Que d’Amour et par l’Amour,
Vous qui n’avez jamais apporté
Aux hommes que Votre Amour,
Cœur Aimant de Jésus,
Pardonnez-nous nos manquements
À cette vertu essentielle
Et permettez que Votre Sainte Mère
Intercède pour nous auprès de Vous.
Elle qui est la Voie de l’Acceptation,
De l’Humilité et du Courage,
Elle qui a, durant toute Sa vie terrestre,
Gardé confiance et espérance,
Acceptez qu’Elle nous prodigue
Ses soins maternels
Et nous conduise à Votre Cœur Sacré
Par Son Cœur Immaculé.
Amen. 

+ Vos frères dans la Joie Pascale