Message du 28 juillet 1983

Chers frères,

Lorsque vous dites qu’une chose n’existe pas, elle peut effectivement ne pas se manifester à vos sens physiques, c’est-à-dire ne pas créer en vous de perception, soit parce que vos sens sont déficients, soit parce que, pour une raison ou pour une autre, ils n’enregistrent pas le message qu’ils devraient.

Prenons un exemple : un sourd n’entend pas parce que son oreille est déficiente ou parce que, pour différentes raisons, le code « audition » n’est pas enregistré par son cerveau, et c’est par le truchement d’autres sens que lui parviendront les messages – ce qui, parfois, peut être dangereux. Criez « Attention ! » à un entendant : il recevra votre message s’il n’est pas trop éloigné de vous, même s’il ne vous fait pas face, alors que la déficience du sens « audition » oblige le sourd à vous faire face pour recevoir vos signes visuellement.

Il en est de même pour vous qui êtes plongés dans le matérialisme quotidien : votre oreille spirituelle est déficiente et vous ne prenez pas même la peine de faire face à Dieu et au Monde Invisible dans vos prières rapides et maladroites. Alors, la hiérarchie céleste et tous les disparus que vous aimez vous crient : « Soyez attentifs ! », souhaitant vous manifester leur amour à un moment où votre cœur leur fera face.

Mais vous êtes plutôt comme des cosmonautes sortis de leur lem : ils possèdent toujours le sens de l’audition. Cependant, l’air faisant défaut, le code « bruit » n’est plus transmis. Un cri est poussé, un marteau frappe une enclume, mais c’est le monde du silence. Le bruit existe en puissance mais l’oreille ne peut l’entendre. Dans la mesure où l’existence de toute chose se définit par sa manifestation concrète, on pourrait en déduire soit que le cosmonaute est sourd, soit que rien ni personne n’a émis de bruit. Et pourtant le cri a été poussé, le marteau a frappé l’enclume…

Ce vide d’air qui nous sépare, chers frères, est un vide de vibrations spirituelles élevées qui devraient exister en chacun de vous, vibrations créatrices d’un climat, d’une atmosphère où la communication peut s’établir sans effort. Les cosmonautes remédient à ce manque par la confection de combinaisons spéciales où ils enferment leurs corps. Elles sont munies d’air et de radio et permettent la communication. Par la voie d’ondes plus subtiles, le problème est résolu.

Soyez, chers frères, à l’écoute des « ondes » qui vous parviennent de notre Monde, et armez-vous de scaphandres de haute spiritualité. Nos conseils et avertissements et, plus que tout, notre amour vous parviendront sans parasites. Alors, n’existons-nous pas ? Certes, pour beaucoup, nous n’existons pas puisque, en dépit de certaines manifestations qu’ils attribuent à de toutes autres raisons, notre présence n’est pas prouvée. Mais nous sommes néanmoins présents, et avec nous, le Christ, fortement ancré au fond de notre cœur.

Nous vous remercions, cher messager, pour cet instant de télégraphie spirituelle dans un silence où, pourtant, nos paroles vous sont parvenues, claires, précises et dans leur intégrité, n’est-ce pas ?…

+ Vos frères dans la Vérité