Message du 31 mars 2019

Bien chers frères,

Nous voudrions vous expliquer d’une manière plus détaillée comment le domaine physique – c’est-à-dire celui de l’homme charnel – est en permanente interaction avec le domaine psychique et, de là, avec le domaine spirituel.

L’idée de « vibration », bien que souvent utilisée dans les milieux ésotériques, est celle qui se rapproche le plus de la réalité de faits que vos experts en physique quantique commencent à reconnaître comme vrais.

Lorsque Notre Seigneur disait que « Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère dans son cœur » (Mt 5, 27), cela signifie qu’un simple regard associé à un état d’esprit et à de simples pensées peut avoir une portée considérable, non seulement sur le psychisme d’un individu mais aussi bien au-delà.

De même que l’activité neuronale d’un cerveau est reliée à de multiples connexions dans le corps tout entier, l’activité de la pensée humaine est reliée, par ses vibrations énergétiques, à de multiples connexions qui n’ont, à proprement parler, aucune limite. Lorsque vous nourrissez de bonnes pensées et de bons sentiments envers une personne, où qu’elle soit dans le monde, cette personne en est le récepteur. Il en est de même lorsque vous priez le Père du Ciel pour quelqu’un avec confiance. Ainsi, un homme bon au cœur rempli d’amour et dont les pensées sont droites est une bénédiction pour l’univers tout entier ! Il bénéficie, dans le monde spirituel, de l’assistance des bons anges – et principalement de son ange gardien – à qui il peut tout demander. Si les êtres humains pouvaient entrevoir ne serait-ce qu’une once de l’activité débordante qui se manifeste dans le monde spirituel, ils en seraient abasourdis ! Mais ils comprendraient mieux le pouvoir exceptionnel qu’exercent la prière et les pensées de vie, de paix et d’amour sur les personnes et sur leur existence en général. Car ce pouvoir est exercé par la toute-puissance de Dieu.

Toute image captée par le regard d’une personne peut, en un rien de temps, influer sur cette personne en la mettant en relation directe avec ce que cette image lui transmet. S’il s’agit d’une image pieuse ou de la croix de Notre Seigneur, elle élèvera l’âme de la personne qui la contemple et la portera à la prière, entraînée qu’elle sera dans la spirale énergétique formée de toutes les pensées d’amour et de charité qu’entretiennent tous ceux qui agissent similairement.

Parallèlement, des pensées d’orgueil, des pensées égoïstes, des pensées de haine ou des pensées impures exercent elles aussi un pouvoir considérable sur les personnes et sur leur existence en général. Ce pouvoir est exercé par Satan et par ses anges. Et toute image laide, malsaine ou dégradante saisie par un regard peut influer aussi sur une personne en la mettant en relation directe avec ce que cette image lui transmet. S’il s’agit d’une image pornographique, par exemple, elle ne pourra qu’avilir la personne qui la regarde et l’entraîner alors dans une spirale énergétique délétère faite de concupiscence, d’impureté et de soif de puissance – spirale entretenue par l’ensemble de ceux qui agissent similairement.

C’est pourquoi tous les croyants doivent répéter inlassablement « Père, ne nous laisse pas entrer dans* la tentation ! ». En effet, une fois qu’un regard a été porté volontairement sur une image malsaine, c’est-à-dire une fois qu’un pied a été franchement engagé dans la voie de la tentation, il est inévitablement happé dans la spirale infernale qui conduit au péché – à moins d’un appel au secours inespéré lancé vers notre Maître.

Nous espérons que vous comprenez à présent, chers frères, d’une manière plus concrète, l’impact des images – saines ou malsaines – sur le psychisme humain. Et le Démon se plaît à utiliser les failles de chaque psychisme pour pénétrer à l’intérieur et y faire des ravages. Il se plaît à y semer le doute et parfois même la confusion, ce qui risque d’éloigner de belles âmes, victimes de leur faiblesse, de la foi et de la vie sacramentelle – particulièrement chez les jeunes.

Que chacun aujourd’hui se méfie de l’impact des images malsaines sur son psychisme, et que les parents veillent à ne pas laisser leurs enfants accéder librement à Internet sur leur ordinateur ou leur téléphone portable. Car, à leur insu, ils iront irrésistiblement y consulter des sites peu recommandables.

Prenez garde, parents, car vos enfants deviennent plus experts que vous dans le domaine de l’informatique pour contourner les filtrages parentaux installés sur les ordinateurs ou les téléphones portables – qui sont aussi un danger pour la jeunesse à bien d’autres égards.

Chers frères, faites connaître ce message. Nous souhaitons qu’il porte du fruit. Que Notre Seigneur et sa très sainte Mère vous bénissent et vous gardent,

 + Vos frères dans la Vérité

 

* Nos frères du Ciel semblent établir une différence entre entrer dans la tentation, qui signifie y être complètement englouti en faisant quelque chose de désagréable à Dieu – c’est-à-dire en péchant – et entrer en tentation, qui signifie plutôt être exposé directement à la tentation. En effet, celui qui lutte pour ne pas s’abandonner à la défaite n’entre pas dans les filets de la tentation. Quand nous prions Notre Seigneur, nous ne lui demandons pas d’éviter les tentations et les combats – moyens de lui prouver notre fidélité – mais la force de résister lorsque nous sommes tentés i.e. lorsque nous sommes en tentation.    

 

Nihil obstat : Abbé Marc-Antoine Fontelle
Imprimatur : + Mgr Gilbert Aubry