Message du 6 octobre 1991

           Mon fils,

           Je viens te dire que Je suis satisfait du travail que tu as accompli pour le deuxième volume de ces Messages. Il fera son chemin et apportera lumière et réconfort à bien des âmes en recherche.

           Je te remercie pour le dévouement que tu montres à la tâche que Je t’ai confiée, même si ta fidélité est mise à rude épreuve : l’obéissance alors, bien que parfois grognonne, te permet de ne pas faillir à cette œuvre d’amour.

           Sois en paix, Mon enfant, et continue de cheminer dans la confiance vers une plus grande perfection. Fais connaître ces Messages dans le monde entier car ils sont destinés à ce temps.

           Ma Sainte Mère, qui est aussi la Mère de tous, et Moi-même promettons à nos enfants qui liront ces Messages et qui se lanceront dans la voie de la perfection sous l’égide de la Sainte Église des Grâces toutes particulières.

           Cet ouvrage doit être aussi connu de Mes prêtres afin qu’ils le méditent et qu’ils comprennent mieux encore ce que J’attends d’eux.

           Je te bénis, cher messager de Mon Cœur Sacré et du Cœur Immaculé de Ma Mère, ambassadeur du Ciel au sein de Mon Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique, pour apporter à tes frères – surtout à ceux qui sont égarés par des théories et des pratiques que J’abhorre – un peu plus de lumière sur la Communion des Saints. Je bénis aussi ta famille et tes amis.

           Je bénis ton frère spirituel pour l’aide qu’il te prodigue, ainsi que sa famille et tous ceux qui ont contribué à mettre en forme ce livre, que ce soit par leur prière ou par un travail dévoué et efficace.

 Jésus