Préface de l’édition de 1987

Si j’ai accepté de préfacer ce livre, la raison en est très simple : j’y ai eu la grâce de découvrir un peu mieux ce qu’est la Communion des Saints.

Lorsque Jésus, au soir du jeudi saint, en ces derniers instants si émouvants qu’Il passe avec Ses disciples, fait monter vers le Père Sa fervente prière : « Père, qu’ils soient Un, comme Toi et Moi Nous sommes Un », c’est alors qu’Il nous révèle Son intense désir de nous voir pratiquer « l’esprit de famille ». Et, lorsqu’au jour de la Pentecôte, II enverra l’Esprit Saint, Il donnera à Ses Apôtres Celui qui met entre les fils de Dieu cet Esprit de Communion qui est la base même du Royaume. Oui, le Royaume de Dieu est établi au fond du cœur des hommes dans le monde où ils vivent l’esprit de famille. C’est la joie du Cœur de Dieu que s’établissent entre tous les membres du Corps Mystique du Christ des relations aussi intimes que celles qui existent entre les Personnes de la Sainte Trinité, la Famille Idéale : Ils sont Trois mais Ils s’aiment tellement qu’Ils ne font qu’Un.

Depuis toujours, l’Église a encouragé les fidèles à prier les saints du Ciel pour qu’ils interviennent auprès de Dieu et obtiennent des Grâces d’ordre spirituel aussi bien que d’ordre matériel : celles dont ont besoin leurs frères de la terre pour bien réussir leur tâche d’enfants de Dieu. De tout temps, l’Église a encouragé les fidèles de la terre à intercéder par des prières et des sacrifices pour que leurs chers défunts entrent pleinement dans le bonheur du Ciel. L’esprit de famille consiste donc à garder des liens pour s’entraider, s’épauler, se stimuler afin d’ouvrir ensemble notre cœur à l’Amour de Dieu et faire en sorte qu’il devienne capable d’accueillir pleinement cet Amour. Et c’est tout à fait ce que vous pouvez venir chercher dans ce livre : conseils, explications, enseignement. Tout y est orienté directement vers la recherche des moyens les meilleurs pour servir Dieu, Le chanter et réaliser Son Plan d’Amour Infini en esprit de famille.

Il me faut tout de même signaler que cet ouvrage est particulier dans la mesure où son contenu ne vient pas de la terre mais du Ciel puisqu’il s’agit d’un ensemble de « messages » qui, je le crois sincèrement, ont été dictés par l’opération de l’Esprit Saint à l’un de Ses « privilégiés ».

De Jean-Philippe-Marie, le scripteur, je ne vous dirai que très peu de choses car il désire, pour le moment, rester dans l’ombre. Il vit et travaille en plein monde, il est jeune et connaît, comme chacun de nous, des épreuves et des souffrances. Il les offre de son mieux au Seigneur de sorte qu’elles n’entament en rien son bonheur de vivre dans une certaine intimité avec Jésus, Marie, les saints et les anges. Ceux qui connaissent son charisme sont émerveillés par la simplicité et la vérité de cette intimité, car il semble bien que nos amis du Ciel aient décidé de partager avec lui souvent jusqu’aux plus petits détails de sa vie matérielle : ils le réconfortent dans la tristesse et partagent ses joies. Le voyant en difficulté ou inquiet, ils lui indiqueront aussi bien un emplacement pour garer sa voiture que l’heure d’arrivée d’une personne attendue – et cela avec la plus grande précision et le plus grand naturel ! Ou encore, c’est l’un de nos chers défunts de l’Église du Ciel qui lui donnera un « message » d’amour et de réconfort pour l’un des siens… En outre, à plusieurs reprises, les « messagers du Ciel » ont prouvé qu’ils possèdent de cette « connaissance » des choses dont on peut dire qu’elle n’est pas terrestre puisque son caractère prophétique – événements concernant l’Église ou le monde – s’est toujours avéré exact. En tout cela, Jean-Philippe-Marie n’a qu’un souci : la fidélité absolue à la discipline de l’Église et à Son Enseignement.

Dans un siècle de perversion et d’égoïsme où la vie de tous les jours ne laisse plus ou que bien peu de place à Dieu, ces messages viennent nous rappeler que Dieu existe et qu’existe aussi l’Autre Vie : celle qu’Il a donnée au monde par Sa Résurrection et celle de la Co-rédemption qui associe nos souffrances à Celles de Jésus, avec Marie, pour le salut du monde.

Ces messages constituent un ensemble de riches conseils et d’exhortations très utiles pour l’approfondissement de la vie spirituelle tout à fait dans le sens de l’Enseignement de l’Évangile. Ils fournissent de précieuses indications sur la façon de prier, c’est-à-dire de mettre notre cœur à l’écoute de Dieu afin de vivre non seulement quelques minutes avec Lui, mais encore toute la journée dans notre vie professionnelle ou familiale, dans nos occupations les plus simples, qui toutes peuvent ainsi devenir expression de notre foi, de notre amour, de notre confiance, de notre soumission filiale, de notre action de grâce…

S’agit-il de notre baptême, un message nous expliquera la beauté, la grandeur et l’importance de ce Sacrement qui fait de nous des fils de Dieu, des temples de la Sainte Trinité. Et nos Communions ? Quel profit en tirons-nous ? Quelle différence nous y trouverons quand nous aurons compris la valeur de cette démarche pour entrer dans les sentiments du Cœur de Jésus et chanter « Notre Père » avec Lui, par Lui, en Lui, stimulés en cela par l’exemple et le soutien de Notre-Dame ! Et nos confessions ? ces démarches qui deviennent un véritable jour de fête quand on a compris que notre Père nous y attend pour nous faire sentir à quel point II nous aime et désire nous encourager à entrer dans Son intimité à travers nos faiblesses, nos pauvretés, qu’Il connaît bien mieux que nous, le plus petit acte d’amour librement exprimé pesant tellement plus lourd dans Son Cœur que toutes nos misères les plus grandes…

Quant à notre vie spirituelle, nous apprendrons comment nous laisser instruire par l’Esprit Saint dont les conseils sont si précieux pour établir en nous le contrôle de nous-mêmes, la sérénité, la douceur, le pardon et toutes ces vertus qui rendent si agréables les relations entre frères. Il nous apprend à choisir librement la Volonté de Dieu et nous donne la force exigée par notre lutte continuelle pour acquérir la maîtrise de nos pensées, la discipline de notre corps, et remporter la victoire sur les tentations dans le combat de tous les jours. C’est Lui, l’Esprit Saint, qui nous permettra de devenir exigeants avec nous-mêmes et capables de porter notre croix au milieu des épreuves en même temps qu’Il nous aidera à devenir très prudents et toujours en éveil devant les attaques du Démon qui peut agir avec tant de perfidie sur notre imagination.

Enfin, ces messages nous montrent comment nous consacrer au Cœur Sacré de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie : ils nous fournissent ainsi l’occasion d’acquérir une connaissance très profonde de l’intimité inexprimable qui peut exister entre le Cœur du Fils de Dieu et Celui de la plus merveilleuse des créatures, Marie, pour laquelle Dieu le Père a mis Sa Toute-Puissance au service de Son Amour afin de réaliser en Elle la Mère la plus aimante et la plus digne de Son Fils parmi toutes les mamans jamais parues sur la terre.

En conclusion, je souligne combien il est important de savoir que ces communications n’ont jamais été demandées ni provoquées par le « messager ». Ce sont des locutions intérieures qui n’ont rien de commun avec la façon de procéder des spirites – ce qui serait strictement condamné par la Sainte Écriture. Il s’agit sans nul doute d’une grâce reçue, d’une disponibilité à l’écoute de paroles communiquées sous l’influence du Saint-Esprit par nos frères du Ciel, les saints, qui désirent, avec Jésus et Marie, collaborer à l’œuvre de notre sanctification en nous aidant à vivre l’Évangile.

Puisse ce livre nous permettre d’entrer dans une communion plus grande entre l’Église de la terre et l’Église du Ciel !

Si nous savons la respecter et raviver sans cesse le feu qui la maintient, une douce chaleur envahira nos cœurs, nous comprendrons alors où résident la Vérité et la Paix, et nous aurons en main tout ce qu’il nous faut pour mieux orienter notre vie.

Abbé Louis Malon †
Prêtre du diocèse d’Orléans