Message du 18 janvier 2021





Bien chers frères,

Ce que vous appelez « vérité » n’est pas une simple question d’opinion. Prenons un exemple : lorsque vous goûtez un vin, il peut plaire à votre palais ou lui déplaire, mais il ne s’agit là que de votre jugement personnel. Seul un sommelier diplômé – c’est-à-dire un vrai professionnel dont le métier est de déguster les vins – est en mesure de déterminer, selon certains critères objectifs, s’il s’agit oui ou non d’un grand cru et d’une bonne année – donc, d’un « bon » vin. Cependant, votre palais en décidera peut-être tout autrement s’il ne trouve pas ce vin à sa convenance, et cela vous portera sans doute à dire qu’il n’est pas bon. En fait, s’il a été reconnu et classé dans la catégorie des grands crus, il ne s’agit plus d’une question d’opinion. C’est pourquoi vous ne devez pas dire que ce vin n’est pas bon mais que vous, vous ne le trouvez pas bon – ce qui est différent. Nous aurions tout aussi bien pu prendre l’exemple de la cuisine gastronomique propre à chaque région ou à chaque pays.

Cela pour vous faire comprendre que lorsque ces messages expriment des vérités, celles-ci ne doivent pas être considérées comme de simples questions d’opinion. Quand, par exemple, nous vous affirmons que l’injection que l’on cherche à tout prix à vous administrer pour vous « protéger » du fameux « virus » présente certains dangers – que vos gouvernants, fidèles à leur politique unilatérale, persisteront à vous dissimuler en censurant, au fil du temps, toutes les informations qui pourraient porter préjudice à leur prétendu « vaccin » -, il ne s’agit point d’une opinion mais d’une vérité. Une vérité que nous, messagers du Ciel mandatés par Dieu, venons ici vous livrer. Il s’agit d’une mise en garde que vous devez prendre au sérieux, car Dieu ne parle pas à tort et à travers ! L’avenir, d’ailleurs, ne tardera pas à vous le prouver si vous avez la curiosité de consulter sur Internet les sites documentés par les plus éminents spécialistes avant que la censure n’y exerce malheureusement son pouvoir despotique pour vous couper de la vérité. Mais libre à vous, chers frères, de croire à ces messages ou de les ignorer puisque, comme le diront certains à juste titre, les révélations privées ne sont pas article de foi.

Si, victimes de votre propre naïveté, vous préférez fermer les yeux sur la dangerosité de cette injection et les mensonges de vos gouvernants – qu’ils soient proférés directement ou par omission d’une partie de la vérité – et accuser notre messager de « complotisme », eh bien ! nous vous dirons simplement que ce dernier n’est pas chargé « de vous le faire croire » mais simplement « de vous le dire » (1). Certains d’entre vous comprendront, d’autres contesteront, palabreront ou préféreront faire confiance aux médias grand public : tel est, bien sûr, leur droit le plus strict.

Cependant, nous sommes tristes de voir à quel point les événements de ces derniers mois ont augmenté exponentiellement votre inquiétude, perturbé votre équilibre psychologique, désagrégé votre bon sens et affaibli votre espérance. Mais n’est-ce point la peur de la maladie et de la mort qui vous pousse instinctivement vers ce « vaccin », erronément présenté comme la seule solution facile et efficace pour vaincre le fameux « virus » ?

Il existe pourtant déjà, dans la pharmacopée traditionnelle – et ce depuis des décennies -, d’autres solutions pour vous protéger, ainsi que des thérapeutiques naturelles ne présentant aucun danger et dont l’efficacité n’est plus à prouver. Le fait que ces solutions soient, la plupart du temps, éclipsées par votre gouvernement au profit exclusif d’une injection dont personne ne peut garantir l’innocuité, prouve bien que le but recherché n’est pas simplement préventif ou curatif.

Vous êtes, chers frères, non seulement manipulés mais aussi utilisés comme sujets d’expérience par ce même gouvernement, qui s’arroge également le droit, pour parvenir à ses fins, de censurer tout discours qui va à l’encontre du sien. Tel a été et reste encore le sort réservé à plusieurs mises en garde proférées par des sommités mondiales en matière de virologie, de génétique ou de biologie, tentant de faire entendre leur voix sur Internet. Bien qu’il s’agisse d’universitaires prestigieux, ces savants se sont vus aussitôt muselés pour avoir eu le courage de dénoncer haut et fort la sinistre supercherie dont une vaste partie du monde est aujourd’hui victime. Nous ne pouvons que louer leur courage et leur honnêteté car ils n’ont point, comme tant d’autres, de conflits d’intérêts avec des laboratoires pharmaceutiques…

En ce qui concerne la vérité, il y a aussi cette confusion, tout aussi savamment alimentée, entre les « testés positifs » – dont le nombre continue d’augmenter de façon pléthorique – et les « cas » de personnes réellement contagieuses. Bien évidemment, cette confusion ne perdure que pour entretenir la peur et faire désirer le « vaccin », toujours présenté comme la seule panacée possible.

Tout cela, chers frères, fait partie du plan machiavélique d’ampleur internationale dont ces messages vous ont déjà informés (2). Dans ce pays, qui se veut un bastion de la liberté, comment pouvez-vous accepter d’être à ce point asservis, trompés, manipulés, euthanasiés ?

D’aucuns, au sein même de l’Église catholique, se permettent aussi de clamer haut et fort – et notez bien que cela ne peut être qu’en leur nom personnel – que vous devez, en tant que chrétiens, faire preuve de responsabilité solidaire et vous faire « vacciner ». Attention, chers frères, attention ! car il n’est pas ici question d’une vérité médicale confirmée mais d’une simple opinion sur une pratique hasardeuse. Aucun homme de Dieu n’est ordonné pour parler et juger d’autres domaines que de celui de la foi et de la morale qui en découle.

N’eût-il pas, pourtant, été plus sage de la part de ceux qui vous incitent à faire ce choix, qu’ils fissent d’abord preuve de prudence et de discernement en prenant simplement connaissance des mises en garde formulées par nombre de scientifiques contre cette injection aux composants plus que douteux – voire dangereux ? N’eût-il pas été plus sage qu’ils fissent d’abord leur propre enquête sur le pedigree – truffé de conflits d’intérêts avec des laboratoires pharmaceutiques – de la plupart de ceux qui promeuvent ce « vaccin », et sur la probité de ces mêmes laboratoires ?

Lorsque notre Seigneur Jésus-Christ arriva au Temple de Jérusalem et qu’il y trouva les vendeurs de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs assis, il se fit un fouet de cordes, répandit la monnaie des changeurs et renversa leurs tables. « Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce ! », leur lança-t-il (cf. Jn 2, 13-16).

Pour vous, chers frères, ne laissez pas les êtres qui font commerce de ce « vaccin » arriver à leurs fins en laissant votre corps, qui est le temple du Saint-Esprit (cf. 1 Co 6, 19), devenir l’objet de leurs sinistres manipulations. Et que les vendeurs du Temple restent hors de l’Église !

« Prends garde au méchant car il complote le mal,
Crains qu’il ne t’inflige une flétrissure éternelle.
Introduis l’étranger, il mettra le trouble chez toi
et il t’aliénera ta maisonnée. » (Si 11, 33-34)

N’écoutez pas les chaînes de télévision et de radio qui vous lavent le cerveau et vous intoxiquent à longueur de journée avec leurs chiffres trafiqués et leurs prédictions de malheur pour susciter en vous la peur et vous pousser à vous faire « vacciner ». Au contraire, ne craignez pas et soyez dans l’espérance ! Fortifiez vos défenses immunitaires afin de préparer votre organisme à résister aux différentes attaques virales. Prenez les vitamines adéquates, sortez de chez vous et allez, chaque fois que vous le pouvez, respirer de l’air pur à pleins poumons dans des endroits où vous n’êtes pas contraints de porter un masque !

Nous adressant à ceux qui sont impliqués dans la fabrication du prétendu « vaccin », aux personnes si vénales qui la diffusent, et aux gouvernants si imprudents qui la promeuvent, nous dirons ceci : cessez de terroriser et de museler hommes, femmes et enfants, jeunes et vieux, petits et grands à coups de masques, de confinements et de couvre-feux pour mieux les asservir, et ne prenez pas leur corps en otage ! Ne faites pas d’eux les objets de votre juteux commerce en les contraignant à se faire « vacciner » ! Vous êtes en train de massacrer l’humanité, de démanteler la société et de détruire tout ce qui fait de l’homme un être de relation.

Et vous, chers frères, ne vous comportez pas comme tous ces moutons qui se jettent à l’eau à la suite de celui que le dénommé « Panurge » vient d’y balancer. Réveillez-vous et cherchez ! Cherchez sur Internet avec intelligence, cherchez jour après jour tout ce qui pourra vous convaincre des risques que cette injection comporte, risques dont les « apprentis-sorciers » qui l’ont mise au point sont parfaitement conscients. Cela passera inévitablement par une augmentation du taux de létalité – dont on cherchera à vous dissimuler, une fois encore, les causes réelles – et par des conséquences dramatiques sur le long terme, dont nul être humain sur cette Terre ne connaît encore les tenants et les aboutissants.

Maintenant, si vous souhaitez toujours tenter l’expérience, vous ne vous en prendrez qu’à vous-mêmes. Et si, malgré vos résistances, vous vous voyez un jour contraints de céder à la pression « vaccinale », c’est que vous aurez malheureusement fini par capituler en acceptant que ce soient des gouvernants – voire des hommes d’Église – qui décident unilatéralement de questions sanitaires sans suivre l’avis de vos scientifiques les plus compétents et en forçant votre libre-arbitre.

Continuez de prier, chers frères, pour que la lumière l’emporte sur les ténèbres, pour que la vérité l’emporte sur l’erreur et sur les jugements personnels. Si vous ne savez plus faire la différence, au vu de leur curriculum vitae,  entre un vrai scientifique et un profane, entre un vrai professionnel et un amateur, ou, plus largement, entre des êtres raisonnables, défenseurs de la sagesse et de la science, et des êtres manipulateurs et cupides à l’esprit corrompu, c’est que votre discernement aura été quelque peu altéré.

Ne mettez pas sur le même plan les opinions de n’importe quel praticien travaillant dans domaine de la santé ou encore d’un homme politique ou d’un ecclésiastique, et les connaissances scientifiques sérieuses auxquelles d’éminents virologues, généticiens ou biologistes ont pu aboutir à la lumière de leurs solides recherches. N’écoutez pas ceux qui prétendent savoir mieux que tout le monde de quoi l’avenir sera fait, car les personnes les plus compétentes et les plus fiables sur cette Terre y sont communément aussi les plus humbles.

S’il est une certitude que nous pouvons vous apporter depuis le Ciel, frères aimés, c’est que si vous priez suffisamment, si vous offrez au Père du Ciel jeûnes et pénitences, bon nombre des catastrophes que peuvent aujourd’hui engendrer l’orgueil, l’imprudence, la cupidité et la malveillance de certains pourront être évitées. Et pour cela, chacun doit se dire que, par sa prière sincère d’enfant de Dieu, il peut apporter sa pierre à l’édifice et contribuer au salut du monde.

Car le Seigneur « veille sur les pas de ses fidèles,
et les méchants périront dans les ténèbres.
La force ne rend pas l’homme vainqueur :
les adversaires du Seigneur seront brisés. » (1 S 2, 9-10)

 C’est souvent lorsque tout semble perdu que Notre-Seigneur intervient par un événement inattendu, par la survenue inopinée de quelque coup de théâtre générateur de bien. La Bible vous en donne de nombreux exemples à travers l’histoire du peuple hébreu (3) et à travers toute l’histoire de l’Église.

Alors, gardez confiance, biens chers frères, éloignez-vous du péché et des sources de tentations, confiez vos efforts et vos luttes à la bonne Vierge Marie, votre Mère, et à l’archange saint Michel, et soyez dans la paix : la paix de Dieu, la paix de notre Seigneur Jésus-Christ. Que cette paix soit toujours avec vous !

+ Vos frères dans la Vérité

 

(1) Paroles prêtées à sainte Bernadette Soubirous face à l’adversité concernant l’apparition de la Vierge Marie à Lourdes.

(2) Message de saint Paul du 18 septembre 2019 : « des loups déguisés en agneaux et asservis au péché ont fait alliance avec le Prince de ce monde pour pénétrer à l’intérieur des nations… » – Message de saint Paul du 8 août 2020 – : « ne vous laissez pas tromper par les mensonges de politiciens vénaux qui privilégient leurs propres intérêts avant la santé et le bien de leur pays et de ses habitants… » – Message de saint Paul du 23 août 2020 : « un nouvel ordre mondial menace aujourd’hui la Terre » – Message de saint Paul du 8 septembre 2020 : « contraindre à des mesures prétendument bonnes alors qu’à terme, elles se révéleront profondément nuisibles, est une tactique satanique… » – Message du 3 novembre 2020 : « une monstrueuse machination d’ampleur internationale savamment orchestrée de longue date… ».

(3) Dans La Bible, chaque fois que se produisit un revirement chez les Hébreux désobéissant à la Loi de Dieu, cela fut lié à une prise de conscience de leur péché et à une conversion collective. En témoignent toutes les étapes qui ont conduit les enfants d’Israël à abandonner leurs idoles pour devenir les fils du Dieu vivant. Ils durent, entre autres faits, errer dans le désert pendant quarante ans le temps qu’ils apprennent à vivre selon la Torah. Voir aussi, par exemple, les Ps 38 (Vulg. 37), Ps 51 (Vulg. 50), Ps 106 (Vulg. 105), Ps 130 (Vulg. 129), Ps 137 (Vulg. 136), Ps 141 (Vulg. 140), etc.

 

Approbation de l’Abbé Marc-Antoine Fontelle, docteur en théologie.