DERNIERS MESSAGES PUBLIÉS

Présentation

Ce site présente des textes d’ordre spirituel qui, en toute vraisemblance, ont été inspirés par le Ciel depuis 1981 sous forme de locutions intérieures (et non d’écriture automatique) à un laïc catholique, qui a fait le choix de consacrer sa vie au Seigneur et de garder l’anonymat.

Il s’agit d’une révélation privée signée de nos « frères du Ciel », et aussi de saints bien connus, de la Vierge Marie ou de Jésus lui-même, visant à notre édification spirituelle dans un monde où la foi et le sens du sacré semblent de plus en plus déserter les consciences.

Le lecteur en quête de vérité y trouvera un ensemble d’explications (parfois sous forme d’images ou de comparaisons), de méditations et de conseils avisés, assortis de références évangéliques, l’exhortant à accomplir sur cette terre son devoir d’état, et à vivre de mieux en mieux chaque jour les vertus théologales de foi, d’espérance et de charité. Il y découvrira tout particulièrement la sublime réalité de la communion des saints*, que toute l’Église proclame dans le Credo chaque dimanche à la messe.

Le Catéchisme de l’Église Catholique (n. 67) explique qu’au fil des siècles, il y a eu des révélations dites « privées », dont certaines ont été reconnues par l’autorité de l’Église. Elles n’appartiennent cependant pas au dépôt de la foi. Leur rôle n’est pas d’« améliorer » ou de « compléter » la Révélation définitive du Christ, mais d’aider à en vivre plus pleinement à une certaine époque de l’histoire. Guidé par le Magistère de l’Église, le sens des fidèles sait discerner et accueillir ce qui dans ces révélations constitue un appel authentique du Christ ou des saints à l’Église.
La foi chrétienne ne peut pas accepter de « révélations » qui prétendent dépasser ou corriger la Révélation dont le Christ est l’achèvement. C’est le cas de certaines religions non-chrétiennes et aussi de certaines sectes récentes qui se fondent sur de telles « révélations ».

L’imprimatur accordé à ces « messages du Ciel au monde d’aujourd’hui » par l’Église signifie qu’ils ne contiennent rien qui puisse s’opposer à la foi et aux mœurs. Comme le lecteur l’aura compris, cela n’en fait pas pour autant un article de foi : chacun conservera la liberté d’y croire ou pas, de s’en nourrir ou pas…

 

 

* Tous les membres de l’Église – les fidèles de la terre (l’Église militante), les âmes du Purgatoire (l’Église souffrante) et les saints du Ciel (l’Église triomphante) – sont unis entre eux dans la communion des saints. Ensemble, ils ne forment qu’un  seul et même corps, dont le Christ est la tête : c’est ce qu’on appelle le Corps mystique du Christ.

 

◊ Ces textes, qui ont fait l’objet d’une publication papier, sont protégés par un copyright ©. Ils ne peuvent donc être reproduits, en tout ou en partie, sans l’accord de l’éditeur.